Quid de l'appropriation culturelle ?


De tous les thèmes à la mode, celui-ci est celui qui m'irrite le plus, mais d'une démangeaison interne impossible à soulager. Je ne nie pas l'existence de l'appropriation culturelle, mais Tumblr est passé par là et a transformé le monde en une vaste offense. La plupart des gens ne savent pas de quoi ils parlent, se contentent juste de répéter ce qu'ils ont lu / vu sans réfléchir, sans faire des recherches.

(Non, les gens, les locs ne sont pas un symbole de résistance négro-africaine, les Romains et les Vikings en avaient également, il est temps d'arrêter de propager l'ignorance. 😠)

Ce que j'en pense réellement ? Qu'il n'y a pas d'appropriation quand tu respectes ce que tu racontes et que tu recherches pour être au plus près de la vérité.
S'il te vient d'écrire sur l'Angola (une idée comme ça, à chacun ses problèmes), je ne vais pas me fâcher ou me sentir offensée parce que tu parles de l'Angola sans jamais y avoir mis les pieds. On ne pourrait pas écrire de la fantasy ou de la space opera si c'était le cas !

Recherches, témoignages, bêta-lectures, tout cela rendra ton histoire honnête. 
Parles-en positivement, parles-en négativement, mais fais-le honnêtement !


Guide pratique
EXTRAIT 
Partie I — Pouvez-vous créer un personnage d'une autre communauté que la vôtre ?


L’appropriation est l’idée de s’approprier le bien, physique ou moral, d’un peuple et l’utiliser dans un tout autre contexte, souvent irrespectueux, par exemple enfiler la parure de plumes des Amérindiens utilisée pendant un pow wow, un événement essentiellement religieux, pour se déguiser pendant Halloween ou pour s’en servir en tant que mascotte d’une équipe de sport. Certaines entités d’ailleurs poussent le vice jusqu’à se faire appeler Red Skins, peaux rouges, qui est considéré comme une insulte raciale…
Bien sûr, je pense qu’il faut prendre l’appropriation au sérieux. Toutefois, les réseaux sociaux (Tumblr en tête) prennent l’outrage à l’extrême, sur des sujets qui n’ont pas lieu d’être et il faut apprendre à faire la part des choses.
(...) Un des exemples que je vois le plus souvent est le fait que les Blancs ne peuvent pas porter des dreadlocks, que je préfère appeler « locks » dans mes romans. Une photo d’un Blanc ou d’une Blanche avec des locks sur les réseaux, et je suis presque certaine que dans les commentaires, il y aura au moins une personne qui brandira le drapeau de l’appropriation culturelle (voire raciale).
À tort.
Je me dis que les gens ont trop de temps entre leurs mains si leur activisme concerne nos cheveux.

Guide pratique

Au programme :

Pouvez-vous créer un personnage d’une autre communauté que la vôtre ?
Oui !
Devez-vous absolument avoir un personnage différent (de vous) dans votre roman ?
Non !
Comment ajouter effectivement de la diversité dans votre histoire ?
Facile ! Je vous propose trois façons de faire.


Achetez le format numérique :
Amazon • 7Switch • Kobo • Fnac • Apple Books

Achetez le format papier :

La Diversité décomplexée : Votre univers, vos règles du jeu
La Diversité décomplexée : Votre univers, vos règles du jeu
La Diversité décomplexée : Votre univers, vos règles du jeu
Contact
Jo Ann von Haff
Skype @joannkamar
Luanda, Angola